Rétrospective 2017

Au cours de la sixième saison du centre Gustav Klimt, la fondation Klimt célébra le 155ème anniversaire de l’artiste de l’Art nouveau et présenta les périodes de créativité picturales de ses séjours, le tout à l’aide de facsimilés sélectionnés avec soin représentant des paysages d’Attersee en grandeur nature, entre autres le paysage d’Attersee actuellement le plus cher sur le marché de l’art : le tableau « Bauerngarten » datant de 1907. En outre, la 140ème année d’existence de la villa Paulick fut thématisée. La villa historique à Seewalchen reste jusqu’à aujourd’hui un joyau de l’architecture des villas à Attersee. Elle constituait un point de rencontre stimulant pour le couple d’artistes Gustav Klimt & Emilie Flöge. Dans le cadre de visites guidées exclusives en compagnie d’historiens de l’art de la fondation Klimt, il était possible durant la période estivale d’explorer la villa de nos jours en propriété privée. Le tout était complété par d’autres représentations de la pièce de théâtre « Süße Wiener Dunkelheit / tiefheller See » (Douce obscurité viennoise / lac profondément clair) au sein de la villa Paulick.

La pièce sur Emilie Flöge : « Süße Wiener Dunkelheit / tiefheller See » (Douce obscurité viennoise / lac profondément clair)
www.emilie-floege.com


Rétrospective 2016

«Emilie Flöge – Reform der Mode, Inspiration der Kunst»
04/06/2016 – 26/10/2016

Au cours de la cinquième saison du centre Gustav Klimt, la fondation Klimt, en tant qu’exploitant du centre de documentation, se consacra dans son exposition estivale pour la première fois à la femme aux côtés du célèbre villégiateur : la styliste de mode Emilie Flöge. Jusqu’à aujourd’hui, on spécule encore sur la relation entretenue entre Gustav Klimt et Emilie Flöge. L’exposition montrait, exactement 100 ans après leur dernière fraîcheur estivale ensemble à Attersee, des messages exclusifs et des souvenirs de leur vie à Vienne et en Haute-Autriche – des moments entre blouse de peintre et vêtement de réforme – et intégrait également pour la première fois des positions contemporaines des artistes Bernadette Huber et Irene Andessner. Par ailleurs, la pièce de théâtre « Süße Wiener Dunkelkeit / tiefheller See » (Douce obscurité viennoise / lac profondément clair) de Clara Gallistl mandatée par la fondation Klimt au sein de la villa historique Paulick à Seewalchen fut un succès comme première lecture avec musique.

Le livre sur l’exposition temporaire :
Édition Klimt, volume 3 : « Gustav Klimt. Emilie Flöge – Reform der Mode, Inspiration der Kunst », éditeurs : Sandra Tretter et Peter Weinhäupl, édition Christian Brandstätter, Vienne, 2016, 19,90 EUR

La pièce sur Emilie Flöge: « Süße Wiener Dunkelheit / tiefheller See » (Douce obscurité viennoise / lac profondément clair)
www.emilie-floege.com


Rétrospective 2015

« Der Besuch der jungen Damen » (La visite des jeunes dames). Gustav Klimt : Amies I (Les sœurs), 1907
27/06/2015 – 02/08/2015

Au cours de la quatrième saison du centre Gustav Klimt, la fondation Klimt présenta de sa propre collection d’œuvres d’art une toile insolite de deux dames. Une entrée dans la « Neue Freie Presse » du 7 septembre 1907 documente l’achèvement de cette œuvre au lieu de villégiature de Gustav Klimt, qui revint à nouveau là-bas en 2015 après plus de 100 ans. Ces élégantes dames en « costume d’hiver » étaient en compagnie d’une autre jeune dame, Gertrude Flöge, la dernière propriétaire de la villa Paulick détenue de génération en génération. Pour la première fois, trois des cinq dessins originaux connus jusqu’à présent avaient pu être réunis dans l’exposition temporaire.

Le livre sur l’exposition temporaire:

Édition Klimt, volume 2 : « Gustav Klimt. Sommerfrische am Attersee 1900-1916 », éditeurs :  Sandra Tretter et Peter Weinhäupl, édition Christian Brandstätter, Vienne, 2015, 19,90 EUR


Rétrospective 2012-2014

Depuis l’inauguration du centre Klimt en juillet 2012, de nombreuses œuvres d’art originales ont été présentées. En coopération avec le Musée Léopold de Vienne, responsable également de la conception remarquable des expositions de 2012 à 2014, deux tableaux de paysage sont retournés dans leur lieu d’origine. En 2012, le tableau « Am Attersee » (1900) désigné par des critiques contemporains comme un « cadre rempli d’eau saline », une œuvre reconnaissable deux années plus tard à ses « pointillés de truites » caractéristiques : « les grands peupliers II (arrivée de l’orage) » (1902/03). Le tableau « Un matin à l’étang » a été conçu en 1899 à Salzburger Golling et reste marquant grâce aux paysages d’Attersee peints par Klimt dans un format carré. Cette icône en possession du musée Léopold a pu être également présentée en 2013 à Attersee.

Conseil : Il n’est plus possible aujourd’hui comme par le passé de montrer uniquement des originaux à l’exposition pendant la saison entière pour des raisons de conservation.