"Je désire l’au-delà comme jamais !"

L’immense succès du spectacle d’ouverture à l’occasion du 150ème anniversaire de Gustav Klimt le 14 juillet 2012 a agi en faveur d’une seconde exposition entièrement nouvelle en 2015 suite à la reprise de la direction opérationnelle et économique par la fondation Klimt.

L’accent est mis sur les jalons biographiques marquants et artistiques de la vie et de la créativité de l’artiste de l’Art nouveau : la famille, les femmes, les scandales, l’érotisme, la fraîcheur estivale et les contrats honorables ! Par ailleurs, l’extraordinaire allée du château Kammer, lieu abritant directement le centre Klimt, est particulièrement thématisée car ce motif du parc du château a inspiré Klimt à lui seul dans six tableaux de paysage !

L’exposition permanente se veut être la devise d’un message ardent que Gustav Klimt (1862-1918) a marqué en 1901, séjournant dans la grande ville torride de Vienne, sur une carte postale destinée à Emilie Flöge à Attersee : « Je désire l’au-delà comme jamais » et est chaque année enrichi dans divers points forts de l’exposition.


Les points forts de l’exposition de 2018

Au cours de la septième saison du centre Gustav Klimt, la fondation Klimt, en tant qu’exploitant du centre de documentation, informe encore cette année à l’aide d’une exposition permanente avec cinéma et écrans tactiles multimédia des activités et créativités de Gustav Klimt durant sa villégiature annuelle entre 1900 et 1916 dans son « endroit nostalgique » de Salzkammergut.
Un choix d’objets facsimilés de ses paysages d’Attersee, entre autres les plus chers sur le marché de l’art depuis 2017, présentent les périodes de créativité picturales de Klimt durant ses séjours à Litzlberg, Kammer et Weißenbach. Dans le cabinet graphique, le visiteur découvre l’artiste de renommé mondial principalement comme dessinateur érotique. Dans ses ébauches pour la frise mosaïque du palais Stoclet, qui sont incorporées à demeure dans le centre Klimt comme reproductions de grand format, on y voit alors l’affection de Gustav Klimt pour la nature. Inspiré par les fleurs et les arbres à Attersee, Klimt créa aussi bien dans la frise de Stoclet que dans ses tableaux de paysage un univers symbolique floral fascinant estimé encore jusqu’à aujourd’hui par les amateurs d’art du monde entier. A l’occasion du 100ème anniversaire de la mort de Gustav Klimt et de trois autres personnalités artistiques du tournant du siècle – Egon Schiele, Koloman Moser et Otto Wagner – ces pionniers du Modernisme viennois et leur lien avec le Salzkammergut deviennent un thème prioritaire dans la présente saison du centre Klimt.


Conseil :
Abonnez-vous à la newsletter Klimt et restez au goût du jour !